Jan

jan

 » Je suis pas le genre de personne qu’il faut chercher avec des noises « , ça commence comme ça, ça donne le ton. Celui d’une gamine, libre et insolente d’intelligence. Elle s’appelle Jan, Janis en réalité, et elle te claque verbalement pendant 250 pages, et tu vas aimer ça, crois-moi.
Celle qui est née les poings serrés va t’embarquer dans un rythme fou, truculent, parfois très drôle, parfois très émouvant. Et tu cours avec elle jusqu’à la mer, jusqu’à la dernière ligne d’horizon, comme Antoine Doinel dans les 400 coups de Truffaut. Des coups, elle en reçoit autant qu’elle en donne. Instinct de survie. Protection fraternelle multipliée.
Sa force verbale, sa rapidité, son mouvement perpétuel lui évitent de se fracasser contre l’âpreté de la réalité qui la dépasse, cette garce.
Claudine Desmarteau nous offre, après Teen Song et Troubles, une héroïne heurtée et lucide, audacieuse et courageuse. De celles qu’on oublie pas. Un roman frénétique et bouleversant d’humanité. A lire de toute urgence.


Cette entrée a été publiée dans Ados, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

three × 5 =