Vertiges de l’Amour

Ah l’Amour ! Thème romanesque et inépuisable par excellence ! Comment lui dire ? Comment lui écrire ? Comment le vivre ? Comment ne pas souffrir ? A chacun son style, sa voix, ses mots, ses maux. Aujourd’hui, je vous propose deux romans et un sublime album.

oublier-camille

Oublier Camille de Gaël Aymon, Actes Sud Junior.

D’abord une amitié, puis l’amour qui s’installe, comme une évidence. Yanis est fou amoureux de Camille qui lui échappe, fatalement. Tempête d’émotions sous son crâne d’adolescent, des questions dans tous les sens, des codes à comprendre. La difficulté de s’exprimer et l’anéantissement de la perte de l’autre.

Je découvre les mots de Gaël Aymon dans un roman, je les connaissais dans les albums. Et j’y retrouve toute la sensibilité à fleur de peau à travers ce personnage masculin qui se questionne, s’affole, se cherche, se découvre, grandit. Roman court et authentique, qui traduit avec une justesse infinie la confusion des sentiments. Fragilité, pudeur, contradiction sont les traits du portrait honnête d’un adolescent d’aujourd’hui. Quand les hommes parlent de leur amour, c’est rare et beau.

Carton plein chez mes copinautes : Pépita, Céline, Kik, Bouma, et Nathan.

 

A ma source gardée de Madeline Roth, Thierry Magnier. téléchargement

C’est l’été, Jeanne retrouve ses amis dans le village familial. Jeanne voit Lucas et tout son être s’emballe. Leurs nuits sont leur secret. Un amour sans condition. Un bonheur vif qui brûle tout sur son passage. Jeanne revient l’été suivant. Foudroyée par la vérité. Une chute vertigineuse. Et la vie qui grandit en elle.

Lu d’une traite comme happée par un tourbillon en forme de vrille dans le coeur. Ce monologue puissant prend aux tripes et émeut aux larmes. L’impuissance face à l’amour qui dévaste, le chagrin presque inépuisable de la désillusion, la profondeur si juste des sentiments : les mots de Madeline Roth sont intenses, le style concis et essentiel, les images évocatrices, au point d’en ressentir un pincement au ventre pour de vrai. Un moment de lecture qui marque irrésistiblement. Sans aucun doute, l’auteure avait rendez-vous avec ses mots, et nous, lecteurs, nous assistons à la naissance de ce talent. *** coup de coeur ***. A lire d’urgence. 

téléchargement (2) Mme Eiffel d’Alice Brière-Haquet, illustré par Csil, Editions Frimousse.

Mr et Mme Eiffel coulent des jours heureux dans la belle capitale. Main dans la main, toujours plus loin. Jusqu’au jour où Mme Eiffel tombe malade. Les experts sont unanimes : il lui faut un bon bol d’air. Son ingénieur de mari se met alors en tête de construire des rails jusqu’au ciel….

SUBLIME est le premier adjectif qui me vient pour décrire cet objet-livre, précieux comme un trésor ! Le duo récidive après le très beau Paul, et c’est toujours aussi beau ! De la douceur des mots en passant par l’univers graphique si poétique de Csil, du noir au blanc, du rose sur les joues des amoureux comme un coucher de soleil estival sur la ville, la qualité du papier et la couverture au grain toilé : le secret de la tour Eiffel enfin dévoilé ! J’ai pensé à l’Ecume des Jours de Vian, et cet amour si fort qu’on en oublie la maladie et que rien ne semble impossible. Une réussite éditoriale dont on tombe amoureux au premier regard *** coup de coeur *** A offrir à l’être aimé. 

L’Amour n’a pas fini de faire couler les larmes l’encre, et c’est tant mieux ! Et comme on peut aussi tomber amoureux des livres, une petite étude pour sourire !

 

 

 

 

 

 

 

Cette entrée a été publiée dans 2-12 ans, Ados, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Vertiges de l’Amour

  1. Ping : La confusion des sentiments | Gaël Aymon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fifteen − 9 =