En résistance

Septembre 2013, une grande marque de jouets internationale annonce fièrement s’engager à ne plus faire de références explicites au genre des enfants pour ses nouvelles campagnes marketing… Ce même catalogue qui m’avait servi d’objet d’étude pour ma maîtrise en Sciences de l’Education sur les stéréotypes sexués à caractère sexiste, en 2001. Il était temps ! C’est un sujet qui me tient à coeur et que j’avais déjà évoqué ici.

La littérature jeunesse actuelle s’empare de tous les sujets et quand c’est fait avec intelligence, on ne peut que le souligner.

Vanilles et chocolats de Florence Hinckel, éditions Oskar, collection Société, 2013.

Dans la classe de CM2 de Julia, il y a 16 garçons et 16 filles. Equilibre. Quand arrive Bruno, le mini-macho qui ne mâche pas ses mots, Julia prend conscience de certaines inégalités : répartition géographique de la cour, jeux trop genrés, réactions de la maîtresse. C’est décidé : Julia part en résistance, avec ses copines les Vanilles, contre les Chocolats, les garçons. Quand tout ce petit monde déterminé embarque pour la classe de mer, ce sera pour finir en eaux troubles. Toutefois, chacun sortira davantage conscient des différences et des complémentarités : grandi.

Un roman court et juste pour aborder les inégalités et le respect de l’autre. Une mise au point intelligente et pleine d’humour sur les stéréotypes, parfois inconscients ( l’effet Pygmalion bien connu du milieu enseignant notamment). Une lecture nécessaire qui rappelle que rien n’est acquis et que l’éducation à l’égalité et au libre-arbitre est essentielle.

Aborder les stéréotypes sexués en littérature jeunesse sans parler de la maison d’édition Talents Hauts serait inapproprié. Créée en 2005, leur ligne éditoriale se donne entre autres pour mission la lutte pour l’égalité des sexes. J’ai choisi de vous parler d’un bel album paru en 2012.

Les Souliers Ecarlates de Gaël Aymon, illustré par Nancy Ribard, soutenu par Amnesty International.

Un seigneur grand et fort, une jeune fille belle et fragile, un mariage. D’excès de colère en pluie de coups, la jeune demoiselle est emprisonnée dans un rôle de poupée. Poupée-objet capricieuse : elle veut des souliers écarlates ! Son secret : danser chaque nuit dans un monde magique où elle oublie tout. Jaloux et déterminé, son mari la suit pour découvrir la vérité. Avec force et courage, la jeune fille retrouve sa liberté.

Sous la forme classique du conte, Gaël Aymon réussit à aborder les violences conjugales de manière poétique et sensible. Cette forme, appuyée par les illustrations, permet cette distance nécessaire entre la réalité des choses et l’imaginaire pour les jeunes lecteurs, et légitime la libération finale. La plume fine et pudique de l’auteur n’occulte pas la violence, et c’est là la réussite incontestable de cet album. Bravo ! Retrouvez l’avis de Bouma.

Pour aller plus loin, je vous conseille également l’album Ces Femmes qui changent le Monde de Marie-Ange Le Rochais, paru en 2013 chez Des Ronds dans l’O.

A l’origine de ce projet, la fille de l’auteure qui se posait beaucoup de questions : pourquoi dit-on que les garçons sont plus forts que les filles ? Pourquoi parle-t-on de fille-garçon manqué ? Comment réagir aux insultes ?

Mêlant l’Histoire, la sociologie et le vécu, l’auteure illustre chaque exemple par une citation, un rappel des faits historiques, une discussion entre elle et sa fille, et des illustrations. De la religion à la littérature, de la politique aux sciences, de l’Antiquité à nos jours, les portraits de ces femmes qui ont changé le monde sont détaillés, documentés et bien expliqués. Une mine d’informations, des pistes de discussion sous forme d’hommage à ces résistantes, militantes et combattantes, et qui, à force de convictions, ont joué un rôle important pour la société. Un ouvrage engagé et salutaire.

 

 

Cette entrée a été publiée dans 2-12 ans, Ados, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à En résistance

  1. Ping : Drôle de genre… |

  2. Ping : En résistance | L'école de la lit...

  3. Perrine dit :

    Merci pour la découverte, je vais me plonger dans leurs catalogues!

  4. Ping : « douceur des mots » | la petite mécanique

  5. MERCI pour votre lecture ! Bonne continuation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

six + one =