Pop, rock et vinyles

Aujourd’hui, je vous propose deux romans dont l’action se déroule en été et qui ont pour thème commun la musique !

L’été pop de Vincent Cuvellier, paru au Rouergue, collection dacodac, octobre 2012, à partir de 9 ans.

France, dans les années 70, cet été-là, Michel rencontre Mario qui a les cheveux longs, porte des pattes d’eph, et vit chez les Hippies dans un vieux moulin. Michel, lui, passe l’été au village avec ses parents, est fan de Rahan, et joue de la caisse claire dans la fanfare. Après un premier échange musclé, les 2 jeunes garçons vont partager leur passion : la musique ! Mario a une voix à figer les gens sur place et un répertoire inconnu de Michel : le blues et le rock afro-américain. Quand la fête du village se transforme en radio-crochet, les  » jeunes talents  » se prennent à rêver de célébrité !

Entre curiosité, méfiance et admiration, Michel découvre un autre mode de vie au contact de Mario. Cet été 1976 retrace l’avènement du divertissement télévisé avec Guy Lux en révélateur de talents ! Les références musicales s’enchaînent entre la variété française et les standards américains de l’époque. Les deux protagonistes vont découvrir l’amitié, la complicité dans l’adversité, le plaisir de jouer ensemble. Un chouette moment de lecture porté par le franc-parler de Michel, l’humour des situations et la (re)découverte de certains morceaux. L’auteur ajoute une sélection rhythm’n’blues en fin de livre. La playlist du roman est et l’avis de Pépita ici. Un roman pop qui donne la pêche et envie de chanter!

 

Princesse Vinyle d’Yvonne Prinz, paru chez Albin Michel, collection Wiz, traduit par Madeleine Nasalik, janvier 2012.

Allie, adolescente de 16 ans, passe ses étés à travailler dans la boutique Bob&Bob, disquaire sur Telegraph Avenue à Berkeley, Californie. Juste elle, ses 33-tours chéris ( elle en a 900 ), un échantillon des plus grands cinglés de l’univers avec une seule passion/obsession : la musique ! Et aussi un père qui lui a transmis cette passion et qui va devenir père à nouveau, une mère qui tente de finir sa thèse entre deux rdv galants, une meilleure amie dingue de fringues et amoureuse d’un rockeur, une grand-mère féministe fan de bagels au saumon, et un bel inconnu qui zone dans la boutique et qui fait chavirer son coeur…le tout enrobé par une intrigue policière : quel été !

J’ai plongé dans ce roman ! C’est frais, léger, rythmé, moderne, parfois tranchant, parfois drôle. C’est une mini-bible musicale, des tonnes de références, parfois pointues, qui donne envie de brancher une vieille platine. L’héroïne décide de tenir un blog intitulé Princesse Vinyle pour partager sa passion, discuter, échanger avec d’autres passionnés. L’addiction à cette nouvelle communauté m’a fait sourire, forcément. L’auteure maîtrise son sujet à la perfection: elle a fondé l’Amoeba Music, la plus grande boutique indépendante de musique au monde. Beaucoup d’anecdotes musicales ponctuent le récit. Le côté passionnel qu’elle entretient avec ses vinyles me parle vraiment, sa curiosité quasi-maladive de chercher et dénicher la perle rare aussi. C’est un vrai bon moment de lecture, un bon roman ado bien traduit, un joyau pour les amoureux de la musique! Retrouvez l’avis de Bouma.

Cette entrée a été publiée dans 2-12 ans, Ados, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Pop, rock et vinyles

  1. Ping : Fête de la musique, mélodie du bonheur |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × 5 =