C’est quoi grandir ?

 » C’est les rêves qui font grandir les enfants et les poussent en avant, mais pas trop pourtant  » chante Anne Sylvestre dans Berceuse pour rêver. Il n’y a pas que les rêves qui les font grandir, il y a aussi les livres ! Ceux qui ne cherchent pas à tout prix à dispenser des savoirs, mais qui donnent à rêver, à penser, à jouer, à se poser des questions, à s’insurger, à s’émouvoir… Je vous propose 2 albums et un livre pour adultes.

 

Augustine ne rentre plus dans ses bottes de Lydia Devos, illustré par Arnaud Madélénat, éditions Le Pommier, collection les bouts d’choux explorent le monde, 2013.

Après un hiver trop froid, Augustine et sa maman rendent visite à Grand-mère Oie à la campagne. Quel plaisir de retrouver toutes ces choses de l’enfance : les groseilliers, le chapeau, la chaise, le lit et… les bottes de pluie ! Sauf qu’Augustine a grandi et que ses bottes sont désormais trop petites pour elle. Déception, boudin et colère ! Alors Augustine se met en tête qu’elle est grande maintenant ! Oui mais toujours pas assez pour les chaussures de maman et le maquillage… Grandir, c’est compliqué !

Un album vraiment beau et de belle qualité de papier. Des illustrations en double page entre dessin et peinture, et un texte qui nous rappelle des souvenirs. Un texte sensible pour parler avec les petits qui s’interrogent sur la croissance, le rapport au temps et aux choses qui, elles, ne changent pas. Dans cette collection, il y a toujours une explication intéressante pour les jeunes lecteurs : ici il s’agit de l’intervention de Laurent Degos, professeur de médecine, qui invite les petits à découvrir pourquoi ils grandissent en expliquant ce qu’est l’usine à os.

 

Quand on sera grands de Sandrine Beau, illustré par Nicolas Gouny, éditions les Ptits bérets, collection la tête sur l’oreiller, 2013.

Quand on sera grands, on fera quoi ? Mais oui, quelle bonne question ! Un petit blondinet et une petite brunette, un brin amoureux, décident d’y répondre au gré de leur imagination…fantaisiste, poétique et débordante il faut bien l’avouer ! De peintre à rayures de zèbre à escaladeur de baobabs, en passant par chatouilleur de gens tristes ou encore recolleur de feuilles d’automne et bouillotte vivante l’hiver, il y a du choix !

Que de poésie dans les mots et les images ! C’est lyrique, innocent, original, doux, chaud, tendre et très coloré et ça provoque des sourires, de l’étonnement, de l’émerveillement ! Et des étoiles, en guirlande tant qu’à faire, dans les yeux et à chaque page, et puis aussi un peu dans le coeur… Un très très bel album à offrir, à relire, à garder tout près pour rêver encore.

Si vous aimez les illustrations de Nicolas Gouny, sachez que vous pouvez les retrouver. Retrouvez aussi les chroniques de Pépita, d’Alice, et de Sandra.

 

Et enfin, pour une fois, je vous propose un livre pour adultes, que dis-je une bible ! Il s’agit du très complet Ces livres qui font grandir les enfants de Joëlle Turin, paru chez Didier Jeunesse, en 2012.

200 pages réparties en 6 gros chapitres : jeux d’enfants, fais-moi peur, les grandes questions, les autres et moi, grandes joies et petites peines, quelle(s) imagination(s). Son auteure, Joëlle Turin, consacre son travail depuis plus de 30 ans à la littérature jeunesse et est formatrice auprès des professionnels de l’enfance et du livre. Autant vous dire qu’elle maîtrise son sujet ! Entre didactique et psychologie, c’est passionnant pour qui s’intéresse et/ou s’interroge. Ultra-documenté, ultra-analysé, c’est un ouvrage référent et hyper accessible. L’auteure explore un domaine, donne des exemples de livres adaptés, ce qu’ils peuvent apporter à l’enfant et comment l’enfant pourra les percevoir. Je vous le recommande vraiment si le sujet vous intéresse. Le mien trône sur mon bureau et je m’y réfère aussi souvent que possible.

Je vous joins une vidéo de Joëlle Turin qui vous explique sa démarche et ses travaux. Passionnant !

 

Cette entrée a été publiée dans 2-12 ans, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

eighteen − 13 =