Alabama Blues, ça swingue !

Quoi de mieux pour commencer la nouvelle année qu’un roman génial, prenant et musical ? Et ça tombe bien parce que j’en ai lu un qui swingue du tonnerre ! Il s’agit d’Alabama Blues de Maryvonne Rippert, chez Oksar éditions, paru fin 2012.

C’est l’histoire d’une rencontre entre une auteure jeunesse et un groupe de musiciens, les Chics Types, composé de Christian Biral ( chant et guitare ), Jean-Yves Demure ( batterie ) et Cédric Vernet ( basse, harmonica et ukulélé ). C’est un roman original puisque la bande son qui l’accompagne est directement accessible sur Internet en cours de lecture, grâce aux Flashcodes ( pictogrammes carrés ). Donc si vous possédez un smartphone ou une tablette tactile, laissez-vous emporter gratuitement par la musique ! Rassurez-vous, pour celles et ceux qui n’en possèdent pas, vous pouvez aussi acheter le cd ici: http://www.chicstypes.fr/ ( format digipack, excellente qualité, et produit par le groupe lui-même, pour seulement 8,90 euros ).

C’est donc l’histoire de Lou, jeune collégien, à la famille recomposée qui ne s’écoute presque plus. Son chemin croise un sdf, en plein centre-ville de Lyon : Dexter, le saxophoniste américain de la rue. Puis c’est au tour des Chics Types, musiciens du coin, de rencontrer Lou, puis Dexter. Des liens se tissent peu à peu, la magie de la musique opère ! Mais quelques zones d’ombre subsistent : qui est réellement ce jazzman ? D’où vient-il ? Que fait-il en France ? Et pourquoi a-t-il confié un vieux kazoo à Lou ? Mystère…. à découvrir !

On ouvre ce livre comme une boîte à musique, on est transporté à la Nouvelle-Orléans en quelques notes, on découvre l’Histoire du jazz. Sur fond de tolérance, de découvertes en apprentissages, Lou va découvrir la puissance émotionnelle de la musique : la note bleue, celle qui parle à l’âme et qui guide à travers les épreuves. De manière subtile et émouvante, l’auteure fait référence au drame de l’ouragan Katrina. Comme dans Metal Melodie, la musique est un personnage à part entière qui unit et fait grandir. Ce roman (r)éveille le mélomane qui dort en chacun de nous. A lire et écouter, le pied battant la mesure, de 10 à 100 ans.

L’album des Chics Types est fait de reprises de grands standards ( The Rolling Stones, The Beatles ou encore Lou Reed ) et aussi de très chouettes compositions originales ! Le livre une fois terminé, c’est avec plaisir et entrain qu’on le passe en boucle : bonne humeur garantie !

Définitivement, la plume de Maryvonne Rippert m’embarque,  me met du bonheur à l’intérieur, me tire une larme, me donne le sourire : la lecture qui fait vibrer ! Si vous devez choisir un livre qui met de la couleur dans votre vie, c’est sans aucun doute celui-ci !

Nietzsche disait que  » la vie sans musique est une erreur « , Lou dit  » C’est comme si la musique me réconciliait avec le monde entier « . Merci pour l’enchantement !

 

 

Cette entrée a été publiée dans 2-12 ans, Ados, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Alabama Blues, ça swingue !

  1. Ping : DOrmir, REver, SI FAcile LA-bas… sélection musicale |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seventeen + 8 =