un jour, un thème : le sport

L’été c’est sport ! Entre le Tour de France et les J.O de Londres, les occasions ne manquent pas ! Plus généralement, les vacances sont un moment propice à la découverte et à la pratique : randonnées, sports aquatiques, accrobranche et autres balades à cheval… De quoi donner envie aux plus jeunes de bouger, d’apprendre, de pratiquer et pourquoi pas de choisir une future activité pour la rentrée.

La pratique d’un sport est bénéfique pour le développement et la croissance de l’enfant ; elle renforce le squelette, améliore la condition physique en fortifiant le cœur et les poumons, aide l’enfant à bien mouvoir son corps, prévient les risques de surpoids. Le sport est également un merveilleux outil de sociabilisation, porteur de valeurs éducatives (patience, concentration, discipline…). Pratiquer le sport en club est aussi un excellent moyen de se faire des amis. Enfin, une activité sportive peut contribuer à influencer favorablement le caractère de l’enfant ; les timides pourront gagner en confiance et apprendre à s’extérioriser dans un sport collectif, alors que les enfants nerveux apprendront la concentration et la maîtrise de soi dans des sports plus précis.

Je vous propose une sélection sportive… à lire !

SPORTS A GOGO ! de Alain Crozon, Seuil Jeunesse, 2004, 7 euros, à partir de 3 ans.

Sur le même principe que les ouvrages précédents, l’auteur-illustrateur décline ici tous les sports, en 21 petites devinettes. Gros plan sur les skis, le panier de basket ou le ballon de football, avec en retour la réponse sur fond de couleur. Pour les plus petits…et les amateurs de sport.

 

COURS ! de Lee Haery, éditions la Joie de lire, 2011, 13 euros, à partir de 3 ans.

Chacun s’ennuie dans son coin. Que faire ? Mais courir bien sûr ! Commence ainsi une course folle qui, sur les doubles pages à l’italienne, prend toute son ampleur. Mais attention à l’arrivée !
Chaque page tournée fait ressentir l’accélération des animaux qui courent. En effet, un subtil jeu graphique donne la sensation de vitesse et, si chaque page permet déjà de visualiser le mouvement, la succession des illustrations amplifie la sensation. Grâce à ces dessins et cette mise en page, l’album est divertissant et… donne envie de courir, bien entendu.

LAPIN EXPRESS, de Michel Gay, école des loisirs, 2012, 12 euros, à partir de 3 ans. ( réédition de 1982)

Pat reçoit un beau matin des patins à roulettes de la part de son grand-père. Ni une, ni deux, le petit lapin les essaie… et tente maladroitement de parvenir à rouler. Même sur la voie ferrée, c’est bien compliqué. Pat en profite pour monter dans un train et arrive à Paris. Voilà qui est bien plus pratique pour rouler ! Les trottoirs glissent parfaitement ! C’est ainsi l’occasion pour le petit lapin de visiter Paris et de faire de riches rencontres.

NON-NON VEUT FAIRE DU SPORT MAIS A UN PEU LA FLEMME, de Magalie le Huche, éditions Tourbillon, 2011, 12 euros, à partir de 3 ans.

Non-non se réveille fatigué et se sent tout mou. C’est décidé, Non-non va se mettre au sport pour se sentir en meilleure forme, devenir musclé, souple et rapide. Mais quel sport pratiquer ? Non-non reçoit les conseils de ses amis mais, à chaque fois qu’il teste une nouvelle activité, Non-non a bien du mal à suivre.
En soulevant les languettes, le lecteur peut découvrir les conséquences catastrophiques des sports que teste Non-non. Le nouveau sportif a des courbatures, s’enrhume, se coince… Les situations sont toujours surprenantes et amusantes. Les expressions des personnages participent aussi au comique et les nombreux détails s’ajoutent à l’exploration de l’image. Drôle, cet album permet de dédramatiser l’angoisse de devoir faire une activité extrascolaire tout en provoquant le rire !

MON IMAGIER DU PERE CASTOR, de Madeleine Brunelet, flammarion, 2009, 11 euros, à partir de 3 ans.

Un imagier pour découvrir les sports et les activités de loisirs pratiqués en famille, en groupe ou individuellement : de la promenade de santé dans le parc, aux joies des sports d’hiver, en passant par la découverte du poney-club, des jeux de ballons, la visite au musée, la leçon de musique ou la séance de gymnastique. La famille joyeuse et chaleureuse de quatre enfants facilite l’identification et entraîne les tout-petits dans la découverte des sports et des activités de loisirs.

LE LOUP QUI AVAIT TOUJOURS FAIM, de Eric Battut, éditions Rue du monde, 2012, 16 euros, à partir de 4 ans.

Un loup, maigre comme un clou, sort des bois et commence son festin. D’abord, il commence par des lapins, du thym, des chardons. Ensuite, il ingurgite des sangliers, un ours et des abeilles en essaim. Peu de temps après, il ouvre grand sa bouche pour avaler des nuages. Son ventre grossit, grossit… mais le loup a toujours faim. Il faut pourtant se rendre à l’évidence : le loup est devenu gros. Il décide alors de commencer un régime. Mais c’est souvent plus facile à dire qu’à réaliser.
Cet album est très amusant, tout en abordant un sujet sérieux. En effet, l’obésité est ici abordée avec beaucoup d’humour, ce qui permet de laisser libre l’interprétation du lecteur. La première partie est ainsi entièrement comique, avec la liste infinie de ce que mange le loup et l’incongruité de certains de ses aliments. Puis, l’humour reste bien présent mais le message qu’il faut faire du sport et ne pas avoir trop d’excès d’alimentation passe aussi habilement. Quant aux illustrations, elles participent à faire naître le rire mais peignent aussi la tristesse de la prise de conscience du loup. Voici un album tout en finesse pour réfléchir sur l’obésité tout en gardant le sourire.

JOUER LE JEU, de Michel Boucher, illustré par Amélie Jackowski, Actes Sud Junior, 2001, 7 euros, à partir de 9 ans.

296 expressions et 28 comptines autour des jeux et du sport. Pour jouer avec les expressions et la langue française. Le sport c’est aussi un jeu !

 

 

canadian generic viagraLE MAGICIEN DES VAGUES, de Guy Wallart, illustré par David Gauthier, éditions des mers australes, 2009, 10 euros, à partir de 7 ans.

Teva est un passionné de surf. Mais il a un gros problème : il n’a pas de planche et ses parents ne veulent pas lui en acheter une. Trouvera-t-il une solution ? Certainement, mais… avec une aide bien imprévue. Une invitation poétique au voyage !

where buy viagra online ukPOURQUOI TU COURS ? de Karin Serres, illustré par Anne-Charlotte Gautier, éditions Rouergue, 2009, 6 euros, à partir de 8 ans.

Rose est une petite fille un peu rêveuse. Elle se pose plein de questions et adore dessiner, notamment des chevaux. Tous les matins, depuis sa fenêtre, elle voit courir une fille de sa classe, Chloé. Elle ne comprend pas comment on peut se faire souffrir comme cela ! Pourquoi tu cours ? est d’abord un petit roman sur l’acceptation de la différence. Rose a des occupations radicalement différentes de celles de Chloé. Après la différence, l’ouvrage propose encore une réflexion sur la notion de bien-être, de plaisir. Amitié, morale, rien de vraiment neuf si ce n’est la façon originale de l’aborder par le sport. Les illustrations rondes et naïves jouent sur les effets de noir et blanc, et, détail bien vu, lorsque Rose nous parle de ses dessins, on voit des tâches d’encre et des traces de doigts, comme si nous regardions sa propre feuille ! Mon coup de coeur !

SI TU N’EXISTAIS PAS, de Williams Crépin, éditions Thierry Magnier, 2008, 8 euros, à partir de 10 ans.

Pour mieux respirer dans la vie, Fredo met la tête sous l’eau. Dans sa baignoire comme à la piscine. Fredo rêve de devenir un champion. Son modèle, c’est Mark Spitz, un nageur des Jeux Olympiques de Munich en 1972. Il n’a pas de père, juste une mère Alice, qui a tendance à perdre les pédales et à se retrouver dans les hôpitaux, au service psychiatrique. L’histoire pourrait tourner au drame. Mais il n’en est rien. Fredo est du côté des optimistes et de ceux qui prennent les choses en main. Et même si ses projets n’aboutissent pas toujours, Fredo garde le moral. Pas facile de trouver un homme pour sa mère, qui de son côté cherche un père à son fils. Fredo est lucide et drôle. Alice est fragile et fantaisiste. Pas de happy end dans ce roman, mais une belle histoire de deux êtres qui s’aiment. Ce n’est pas assez… mais déjà beaucoup.

LA GAZELLE, de Hubert Ben Kemoun, Pére Castor Flammarion, 2007, 7 euros, à partir de 12 ans.

Valérie est une jeune marathonienne. A Buenos Aires, elle espère terminer en bonne place. Foulée après foulée, elle pense… A sa mère, ouvrière au chômage et aujourd’hui à l’hôpital, à son entraîneur aux mains un peu trop fouineuses, aux revanches sur la vie qu’elle veut prendre en courant, à son avenir… Le lecteur met quelques pages à se rendre compte que le temps du roman est exactement celui de la course : un procédé original qui transforme le récit en un long monologue intérieur de Valérie. Pour ainsi dire une gageure d’écriture…Joli roman sur le courage et le dépassement de soi.

IL VA Y AVOIR DU SPORT MAIS MOI JE RESTE TRANQUILLE, collectif, école des loisirs, 2008, 9 euros, à partir de 13 ans.

En cinq nouvelles, cinq auteurs de l’«écurie » Ecole des loisirs, abordent le thème du sport. Compétition, sueur, efforts, courbatures. La couverture et le titre (emprunté à un morceau du groupe Silmarils) sont accrocheurs et sympathiques. On peut toutefois regretter que quatre nouvelles sur cinq mettent en scène des adolescents caricaturés (complexes, problèmes familiaux, première fois). Seul Colas Gutman adopte un point de vue insolite. Le sport a plutôt l’air d’un appât pour adolescents, et les nouvelles ressemblent beaucoup à des exercices, même si celui-ci est brillamment réussi par de bons auteurs.

 » Le sport consiste à déléguer au corps quelques-unes des vertus les plus fortes de l’âme  »                                                                                            Jean Giraudoux

Cette entrée a été publiée dans 2-10 ans, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>