Papa, Maman, la famille et moi

La séparation dans un couple est une épreuve douloureuse pour les enfants. Comment en discuter avec eux sans les traumatiser ? Aujourd’hui, la structure familiale est totalement remise en cause dans la plupart des foyers. Ce sont les enfants qui, en premier lieu, souffrent de l’éclatement du noyau familial. Une séparation est toujours un passage difficile pour tout le monde ; il faut donc qu’elle se fasse le plus sereinement possible et en « bonne intelligence ».

Dialoguez avec votre enfant, car, s’il affiche une façade sereine et détachée, il est possible qu’il conserve des blessures profondes, de la douleur et de l’incompréhension, et qu’il ne réussisse pas à trouver les mots pour exprimer son mal-être. Lorsque vous l’annoncez, vous devez être tous les deux présents. Ainsi, votre enfant se rendra compte que vous avez pris une décision conjointe. Soyez francs, directs, ne dissimulez pas les problèmes, mais choisissez les mots pour ne pas heurter sa sensibilité, surtout si votre enfant est jeune. Dites-lui aussi que, si vous divorcez, il n’en est pas responsable, la rupture n’est pas arrivée à cause de bêtises qu’il aurait pu commettre. Montrez-lui que, même séparé de votre conjoint, chacun de vous sera là pour l’épauler tout au long de sa vie.

C’est en dialoguant, avec douceur, patience, que l’on pourra faire passer le message plus facilement. Vous verrez que, si vous avez un discours unanime avec votre conjoint, la décision passera mieux, et l’enfant verra qu’il ne subsiste aucune tension entre vous deux. Il abordera ainsi mieux l’avenir et pourra s’y projeter avec plus de confiance. Cette séparation n’est pas une fin en soi. La vie continue, et recommence, surtout si l’on assiste à l’arrivée d’un nouveau conjoint dans la famille. Dans ce cas-là, votre enfant se retrouve au cœur d’une famille recomposée avec parfois d’autres enfants.

Je vous propose une sélection de livres abordant la séparation, le divorce, la famille recomposée. Le livre est toujours un bon prétexte pour enclencher une discussion avec les enfants, évoquer une situation problématique, mettre des mots sur les sentiments confus.

 

MES DEUX MAISONS, de Claire Masurel, illustré par Kady Macdonald, Bayard jeunesse, 2001, 13 euros, à partir de 2 ans.

Un album sur le thème du divorce à destination des tout-petits. Alex a deux maisons celle où habite son papa, et celle de sa maman. Dans un univers chaleureux, Alex partage ses deux chambres, deux numéros de téléphone, et deux fauteuils préférés. Une évocation tendre de la rupture et de l’amour familial partagé.

 

LA MAMAN D’EDDY A UN AMOUREUX, de David Roberts et Edwige Antier, illustré par Régis Faller et Charlotte Roederer, Nathan, 2003, 6 euros, à partir de 4 ans.

La collection « Croque la vie ! » aborde les petits ennuis que peuvent rencontrer les enfants au quotidien. Ici, Eddy, dont les parents sont divorcés, rencontre le nouvel amoureux de sa maman. Tout semble bien se passer, mais une fois l’amoureux reparti, Eddy est soucieux et pose des questions à sa maman. Après l’histoire, un livret est rédigé par Edwige Antier, pédiatre, à l’intention des parents. Un petit ouvrage utile aux enfants comme aux parents, très pédagogique.

 

PAPA, MAMAN, ECOUTEZ-MOI, de Marie Wabbes, Gallimard jeunesse, 2004, 13 euros, à partir de 4 ans.

De l’affection à la tristesse, de l’absence à la tendresse, un bel album pour mieux dire la douleur de la séparation et les déchirements d’une famille. Une belle réponse pour un album émouvant.

 

UN NID POUR WAZOU, de Rémi Hatzfeld, illustré par Yaël Vent Des Hove, Renaissance du livre, 2004, 12 euros, à partir de 5 ans.

Les difficultés liées à la séparation sont traitées avec douceur, sans signe moralisateur. Cet album permet autant d’expliquer que d’engager un dialogue. Un livre plein d’espoir sur des familles à recomposer.

 

EMMA A DEUX MAISONS, de Michel Piquemal, illustré par Philippe Diemunsch, Père Castor Flammarion, 2004, 6 euros, à partir de 5 ans.

Emma vit avec tristesse le fait que ses parents ne s’entendent plus comme avant et cela la questionne. Ses parents lui expliquent qu’ils ne s’aiment plus mais qu’ils l’aiment toujours beaucoup. Ils vont désormais vivre chacun dans leur maison. Finalement, Emma se rend compte que les moments qu’elle passe avec eux deviennent différents et…. parfois même plus amusants.

 

UNE FAMILLE C’EST PAS COMPLIQUE, de Pascale Francotte, Alice Editions, 2005, 12 euros, à partir de 6 ans.

Sur le thème de cette famille recomposée, Pascale Francotte fait ici encore preuve d’une grande tendresse et nous offre un beau témoignage positif de ces situations pas toujours simples à vivre. On appréciera ses dessins qui dégagent une belle émotion.

 

DU FIL A RETORDRE, de Séverine Vidal, Editions les lucioles, 2011, 15 euros, à partir de 6 ans.

Sept jours chez maman et sept jours chez papa. Entre les deux, un monde sépare les deux maisons et seul un fil semble les relier. Et sur ce fil, tel un funambule, une petite fille marche et tente de garder l’équilibre. Le quotidien est différent dans les deux maisons mais les départs sont les mêmes : pleins de chagrin et de tristesse. Mais, heureusement, il y a aussi la joie de retrouver l’autre parent.

 

LE JEU DE CETTE FAMILLE, de Annie Agopian, illustré par Claire Franek, Rouergue, 2009, 12 euros, à partir de 7 ans.

En s’inspirant du jeu des 7 familles, le jeune garçon et narrateur de cette histoire nous explique les derniers changements dans sa famille. La mise de départ est assez simple. Sa famille se compose d’un père, d’une mère, d’un fils (c’est lui) et d’un toutou. Mais après la catastrophe, comprenez la séparation, tout se complique. Et particulièrement lorsqu’arrivent un nouveau et une nouvelle partenaire et que s’ajoutent des animaux et des demi-frères et demi-sœurs. Il ne s’agit pas pour lui de rassembler ces nouvelles tribus mais d’expliquer ce chamboulement, de s’en amuser et même de composer une famille idéale.

 

MA BELLE-MERE EST UNE SORCIERE, de Isabelle Danel, Ecoles des loisirs, 2000, 10 euros, à partir de 9 ans.

Pas facile d’avoir 7 ans alors que vos parents se séparent. Pour Ariane la vie reprend son cours difficilement, avec pourtant une seule idée en tête : que ses parents s’aiment à nouveau. Jusqu’à l’arrivée d’Esther, la nouvelle compagne du père d’Ariane. Pour la petite fille, Esther est bien trop sympathique ; elle aime jouer, elle adore cuisiner, elle a un petit mot pour chacun. Esther a réussi, pour ainsi dire, à ensorceler son père et son frère. Mais Ariane ne l’entend pas ainsi ; elle fait tout ce qui est en son pouvoir pour évincer cette femme-sorcière bien trop envahissante à son gôut. Pour faire disparaître Esther, il est alors nécessaire de faire appel à la sorcellerie, aux potions magiques et aux sorts maléfiques. Un petit roman plein d’humour pour une vraie détresse d’enfant, en attendant un retour au dialogue rédempteur.

 

LE PETIT LIVRE POUR MIEUX VIVRE LE DIVORCE, de Françoise Guibert, illustré par Pascal Lemaître, Bayard jeunesse, 2006, 7 euros, de 7 à 77 ans.

Dans la collection « les petits guides pour mieux comprendre la vie », Françoise de Guibert propose un documentaire sur le divorce pour aider les enfants «à mieux comprendre ce qu’ils ressentent et à s’adapter à ces situations nouvelles ». Ce grand bouleversement est ici expliqué à travers des mises en situation. L’annonce des parents, les relations avec son beau-père ou sa belle-mère, le passage d’une maison à l’autre… Pour chaque cas de figure, l’ouvrage met en évidence plusieurs réactions d’enfants et les décortique. Suivent ensuite des explications, des questions sur les réactions du lecteur et des conseils. Un ouvrage au ton simple et personnel pour aider les plus jeunes à mieux vivre ces situations de divorce et à s’adapter à ce grand changement.

Cette entrée a été publiée dans 2-10 ans, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Papa, Maman, la famille et moi

  1. Ping : Mes parents ne s’aiment plus… (thématique sur le divorce 3/3) | La mare aux mots

  2. Ping : Mes parents ne s’aiment plus… (thématique sur le divorce 1/3) | La mare aux mots

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>