les premiers romans 6-8 ans

Quelle fierté d’avoir entre les mains un livre qui ressemble à celui des grands ! Avec les premiers romans, l’enfant fait ses premiers pas en littérature…

L’accompagner

S’il est fier de lire enfin des « livres de grands », l’enfant peut ressentir aussi quelque appréhension devant un livre plus épais et des pages remplies de mots. Alors pour ses premiers romans, choisissez des versions proposées par les éditeurs de jeunesse. Un soin particulier est porté à leur présentation pour éviter de désorienter les enfants et pour favoriser leur confort de lecture : introduction et présentation claire, paragraphes bien distincts, typographie aérée, peu ou pas de césure de mot à la fin de la ligne… Parfois, la taille des caractères diminue progressivement au fur et à mesure de l’avancement dans le chapitre (caractères plus gros en début de lecture).    

Des histoires qui leur ressemblent

Si autrefois nombre des héros et héroïnes de romans pour la jeunesse vivaient dans un espace-temps proche du conte, aujourd’hui ils sont ancrés dans la vie quotidienne et ils évoluent souvent dans un environnement urbain. Ils rencontrent des grandes joies et des difficultés actuelles, comme le divorce de leurs parents. Leur univers s’est élargi aux amis, à l’école, à l’environnement, à la citoyenneté… Ce qui n’empêche pas le merveilleux. Non seulement les héros explorent le monde mais ils ne craignent pas de s’aventurer dans des univers parallèles (sur la trace de Harry Potter par exemple).

L’amitié, le respect de l’autre, la générosité et la compassion restent des valeurs phares. Mais les romans qui font rire remportent tous les suffrages !

 

Il n’y a pas que l’histoire qui compte…

  • Avec ces collections dites de « première lecture », l’enfant découvre peu à peu certaines caractéristiques du roman pour adultes : l’histoire longue est découpée en chapitres, les images sont absentes ou rares. Elles ne « racontent » pas l’histoire mais illustrent seulement quelques scènes.
  • Le plus difficile à 7 ou 8 ans, c’est souvent de rentrer dans l’histoire. Aussi dès les premières pages la situation doit être clairement exposée, les personnages bien situés et l’action démarrer vite. Et bien sûr, la suite doit donner envie de poursuivre la lecture…
  • Le style est un élément à prendre en compte. Un langage de qualité mais simple avec des formulations courtes et claires permet à l’enfant de bien suivre le récit.
  • Vous pouvez aussi choisir un roman traitant d’un thème qui le préoccupe ou d’un thème dont il vous a parlé et auquel il s’intéresse (les pirates, les espaces lointains…).

Cette entrée a été publiée dans 2-12 ans, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

eleven + 9 =